Qu’est ce que le bourdon?

Les bourdons (bombus impatiens ou bombus fervidus ou encore genus bombus) appartiennent à la famille des apidés, qui est la même que celle de l’abeille européenne, On les distingue facilement par leur corps robuste recouvert de poils jaunes, noirs, orange ou blancs. La taille des bourdons peut varier considérablement au sein d’une ruche. Ils peuvent être de taille moyenne ou de petite taille. Ils ont une taille moyenne qui se situe entre 15 et 25 millimètres de long soit une plus petite taille que la majorité des abeilles.Il y a environ 20 espèces de bourdons au Québec et 38 au total dans le monde.

Indice de dommage

Le bourdon: une espèce protégée!

Il s’agit d’un hyménoptère assez particulier et délicat à gérer car le bourdon est une espèce protégée en Amérique du Nord, au Canada et au Québec en raison de son importance dans la pollinisation des cultures (tout comme l’abeille domestique ou l’abeille européenne de taille moyenne). Les populations de bourdons diminuent en effet de plus en plus comme la majorité des abeilles. Les bourdons sauvages sont de moins en moins nombreux à cause du réchauffement climatique en premier lieu qui perturbe le cycle vital de la pollinisation des cultures.

Dans les milieux agricole mais aussi urbain, on remarque que les bourdons américains (spécimen de bourdon très commun) et l’abeille européenne (introduite en Amérique du Nord il y a plusieurs centaines d’années) se livrent une rude concurrence en ce qui concerne les sources de nectar et de pollen.

On ne peut donc pas détruire les nids sans faire attention. C’est la raison pour laquelle il est fortement recommandé de faire appel à un expert comme Bestia Extermination.

Bourdon et abeille mâle: même insecte?

Les bourdons mâles ne sont pas les mâles de l’abeille domestique! La confusion entre les bourdons adultes et les abeilles mâles vient du fait que les abeilles mâles sont appelées « bourdons ». Les faux-bourdons de taille moyenne sont plus grands que les ouvrières, les larves évoluant dans des cellules plus grandes. Ils ne piquent pas, ne transportent pas de pollen et ont un long stade larvaire durant leur cycle annuel.

On peut différencier physiquement les bourdons des abeilles grâce à leur taille et leur pilosité. Les bourdons sont plus grands (ils peuvent mesurer jusqu’à 25 millimètres), sont plus massifs et arborent une pilosité bien plus importante. Celle-ci, couplée au fait que l’insecte volant est endotherme (c’est à dire qu’il est capable de produire sa propre chaleur corporelle), permet au bourdon de voler dès 5 degrés celsius tandis que l’abeille domestique, elle, ne vole que lorsque la température est d’environ 15 degrés celsius.

Quelles sont les différentes espèces de bourdons?

La classification des bourdons n’a pas été une tâche facile pour les scientifiques car ils se ressemblent beaucoup. Cependant, de nos jours, la plupart des scientifiques acceptent que les bourdons proviennent tous d’un seul genre, Bombus. Ce genre est lui-même composé de plusieurs sous-espèces. Il existe environ 38 sous-genres de ce groupe, qui est donc assez abondant, une caractéristique typique des insectes. Voici quelques exemples de bourdons Bombus :

  • Alpigenobombus (une espèce de bourdon très commune);
  • Alpinobombus (un spécimen de bourdon un peu moins commun);
  • Bombias (un spécimen de bourdon un peu moins commun);
  • Genus Bombus;
  • Brachycephali bombus (une espèce de bourdon très commune);
  • Bombus impatiens (une espèce de bourdon très commune);
  • Bombus Latreille (une espèce de bourdon très commune);

Quel est le cycle annuel de vie du bourdon?

De nouvelles colonies de bourdons adultes se forment chaque année en Amérique du Nord. Seules les jeunes reines fécondées survivent à l’hiver. Ces mêmes reines fécondées sortent au printemps et cherchent à établir un site de nidification. Il se trouve généralement sous terre, dans un vieux puits ou un puits de mine abandonné. C’est ainsi que le cycle vital de cet insecte de petite taille commence.

À l’intérieur du nid, les reines fécondées construisent deux minuscules cellules de cire. L’une de ces deux cellules contiendra les premiers œufs. Quant à l’autre, la reine le remplit de nectar et s’en sert comme garde-manger tandis qu’elle s’occupe de ses œufs, étape indispensable du cycle vital.

Les œufs, dont le nombre peut varier de 5 à 20, sont pondus par la vieille reine puis déposés dans la cellule réservée à la ponte sur un lit de pollen et de nectar. La reine couvre l’ensemble avec de la cire durant cette étape du cycle annuel de cet insecte de petite taille. Elle finit par s’installer sur la cellule dans son ensemble pour couver.

L’éclosion a lieu entre 3 et 5 jours après la fécondation. Les jeunes larves se nourrissent à l’intérieur des cellules. Après sept ou huit semaines, chaque larve fabrique son propre cocon dans lequel elle se transforme en chrysalide. Les bourdons adultes émergent après une période d’incubation de 12 à 14 jours. Ces abeilles femelles stériles s’occuperont de la progéniture produite par la reine des abeilles.

Cette dernière continue à produire des œufs et à construire des cellules pour sa couvée. Elle pond trois ou cinq œufs par cellule, qui donnent naissance à des ouvrières adultes.

À la fin de l’été, la reine pond des œufs non fécondés (ou « vierges ») qui donnent naissance à des mâles et des femelles fertiles. Une fois qu’ils ont atteint l’âge adulte, ces insectes sociaux quittent leur nid et s’accouplent. Les nouvelles reines et futures reines bourdon fécondées s’abritent alors pour passer l’hiver et créer une nouvelle colonie. Le reste du groupe meurt quand le froid arrive. Ainsi s’achève le cycle vital.

Où est-ce qu’on retrouve le nid de bourdon?

Comment reconnaître un nid de bourdons

Le cycle annuel recommence à chaque printemps en Amérique du Nord. La reine des bourdons cherche une cavité naturelle ou artificielle pour construire son nid. Cette cavité peut se trouver dans un arbre creux ou un terrier laissé à l’abandon. Cependant, la plupart du temps, le bourdon fébrile, en général sa vieille reine, va préférer les sous pentes des toits voire de simples fentes dans les murs d’une maison. Ces endroits représentent en effet un abri bien plus favorable à leur reproduction.

Pour localiser un nid de bourdon, il suffit d’observer les allées et venues des ouvrières qui reviennent avec du pollen. Cette observation sera plus efficace à l’aube ou au crépuscule, lorsque le soleil est bas dans le ciel.

Comment prévenir une infestation de bourdon?

Les signes d’une infestation de bourdon

Si vous avez de nombreuses espèces de plantes ou que vous avez un potager et faites la culture de légumes autour de votre maison en Amérique du Nord alors cela risque d’attirer des bourdons du genre bombus. La diversité des plantes permet aux bourdons de participer à la pollinisation des cultures. Puis ils construiront un nid à proximité afin de limiter la distance de leurs allers-retours quotidiens et contribuer à l’intensification des activités.

Si votre maison est fissurée à certains endroits, alors vous risquez d’y retrouver un nid de bourdon, surtout si vous en remarquez de plus en plus au fil des jours à l’arrivée du printemps ou de l’été. L’intensité des activités des bourdons est un signe qui ne trompe pas.

Pourquoi j’ai un nid de bourdons?

Malheureusement, les seules raisons qui expliquent la présence d’un nid de bourdon en Amérique du Nord est que votre environnement est favorable à leurs activités de pollinisation des cultures et que les bourdons se sont trouvés un bon coin dans votre maison pour y faire leur nid. Cela n’a donc rien à voir avec une éventuelle présence de saletés ou autre conséquence du comportement humain.

C’est tout simplement l’appel de la nature qui attire les bourdons de même que la présence de différentes espèces de plantes et la disponibilité des plantes ou encore la culture de légumes. Si les conditions météorologiques sont favorables, alors vous risquez de voir de nombreux bourdons voler près de votre maison et participer à la pollinisation des cultures.

Le bourdon est-il dangereux pour l’humain?

Les bourdons (comme la majorité des abeilles) sont généralement pacifiques en Amérique du Nord. Seules les femelles sont en capacité de piquer (les bourdons mâles n’ont pas de dard). Cependant, elles ne piquent que si elles ressentent une pression sur leur corps. La piqûre se révèle douloureuse et est capable d’entraîner une allergie.

Le bourdon (comme la majorité des abeilles) n’est donc pas dangereux en tant que tel mais il peut l’être si la piqûre a lieu dans la bouche ou dans la gorge.

Comment me débarrasser d’un nid de bourdons (genus bombus)?

Avant de procéder au déplacement du nid de bourdon en Amérique du Nord et afin de vous protéger des piqûres, portez un vêtement épais et protecteur, des gants épais qui couvrent bien vos bras et éventuellement un chapeau d’apiculteur au cas où.

Vous avez deux possibilités pour déplacer le nid de bourdons : procéder de jour ou de nuit.

Déplacez le nid de bourdons sauvages de jour

Si vous procédez au déplacement du nid de bourdon fébrile de jour :

  • Fabriquez une boîte en carton ou en polystyrène, plus grande que le nid, avec un trou percé de 1 ou 2 trous d’environ 2 cm de diamètre.
  • Retirez soigneusement le nid de son emplacement initial et placez-le dans le nouvel emplacement. Les bourdons sont probablement plus stressés que vous, notamment en raison des sons qu’ils produisent dans leurs nids.
  • Placez la boîte à au moins 30-40 centimètres de l’emplacement du nid.
  • Attendez 1 ou 2 jours pour que le niveau de stress des bourdons diminue avant de les relâcher dans leur nouvel environnement.
  • Déplacez progressivement les boîtes par incréments de 10 cm pour montrer le nid à l’endroit choisi. Vous pouvez installer ces abris n’importe où, y compris sur le sol, dans un terrier ou dans un hôtel à insectes spécialement conçu pour favoriser la biodiversité (disponibilité des plantes) et l’intensité des activités de même que la pollinisation des cultures.

Déplacez le nid de bourdons sauvages de nuit

Si vous procédez au déplacement du nid de bourdon fébrile de nuit :

  • Assurez-vous que la boîte est assez grande pour contenir tout le nid.
  • Veillez à retirer soigneusement le nid de son emplacement avant de le placer dans un récipient hermétique pour garder les bourdons sauvages à l’intérieur.
  • Déplacez la boîte vers sa destination finale en une seule fois.
  • Une fois le nid déplacé dans son nouvel emplacement, couvrez l’entrée avec une tuile ou une boîte renversée avec des trous pour le passage des bourdons sauvages.

La meilleure façon d’assurer le déplacement d’un nid de bourdon (genus bombus) est avec un service d’extermination!

Le rôle de l’exterminateur est simple: il s’assure tout d’abord que les insectes dans votre maison sont bien des bourdons sauvages, puis discute avec vous du meilleur traitement à utiliser pour les déplacer tout en leur laissant la disponibilité des plantes pour satisfaire l’intensité des activités et la pollinisation des cultures sans perturber votre culture de légumes. L’expérience de nos exterminateurs leur permet de trouver l’origine de l’infestation et de régler le problème directement à la source pour éviter qu’ils reviennent!

Par la suite, nos exterminateurs pourront vous offrir des conseils de prévention et des trucs pour éviter d’avoir des bourdons sauvages de taille moyenne chez vous en Amérique du Nord dans le futur!

Faites confiance à Bestia pour l’extermination des nids de bourdons

Bestia est une entreprise d’extermination spécialisée qui aide les Québécois à déplacer les nids de bourdons sauvages ou un spécimen de bourdon un peu moins commun de leur maison et leur jardin depuis 2013. Avec des exterminateurs expérimentés et un service de qualité, nous garantissons que votre problème sera réglé aussi vite que possible et ne reviendra pas! N’hésitez pas à nous contacter pour demander une soumission gratuite!

Besoin d'une estimation ?